Les actualités
  1. Les néo-Bisontines sont arrivées !
  2. Premier contrat pro’ pour Louise Cusset
  3. Trois arrivées au Centre de Formation !
  4. L’Équipe de France et l’ESBF, un lien historique
  5. L’ESBF et l’Europe, une belle histoire

Histoire et palmarès

HISTOIRE DE L’ESBF

2017 - 2018
1ère qualification en coupe d'Europe depuis 7 ans
4° de la saison 2016/2017, l’ESBF se qualifie pour la coupe d'Europe.
2015 - 2016
1ère participation aux play-offs
L'ESBF peut se targuer d'avoir participé à ses premiers play-offs lors de la saison 2015-2016, année où pourtant l'équipe venait d'être promue en LFH. S'appuyant sur un projet sportif solide, un savoir faire reconnu en matière de formation et une culture de la gagne, l'ESBF entend représenter fièrement sa ville mais aussi à sa région, riche en talents.
2013 - 2014
Remontée en LFH
Après une période plus délicate et notamment une relégation en D2 à l'issue de la saison 2013-2014, le club bisontin est à nouveau en LFH.
2003
Quadruplé historique 2003
Club phare dans les années 2000, avec notamment un quadruplé historique en 2003 (championnat, coupe de France, coupe de la Ligue, coupe des vainqueurs de Coupes), l'ESBF était pourvoyeur de talent et alimentait l'Équipe de France avec des joueuses de talents parmi lesquelles Raphaëlle Tervel et Sandrine Delerce, aujourd'hui entraîneur et entraîneur-adjointe de l'équipe première.
1992
Naissance de l'ESB Féminin
En 1992, la séparation des sections masculine et féminine de l'ESB donne naissance à L'Entente Sportive Bisontine Féminine Handball, club qui est aujourd'hui une référence dans le paysage du handball féminin français.
1970
Création du club
Créée en 1970 par Vincent Fuster, l'ESB atteint en 2 ans le niveau national et compte déjà plus de 150 licenciés. Le club est alors mixte, avec une section masculine et une féminine

D’abord mixte, le club alors dénommé Entente Sportive Bisontine (ESB) naît en 1970, suite à la scission provoquée au sein du HBC Besançon. Sous l’impulsion de Jean Viollet, repartant du plus bas niveau régional, l’équipe féminine accède en trois ans à la première division nationale et s’y maintient plusieurs années, mais redescend au niveau régional après le départ de Jean Viollet. En 1982, la fusion avec l’AS Chemaudin de la famille Demouge, pensionnaire de la première division nationale, permet au club de retrouver la lumière et de se qualifier pour les Coupes européennes à partir de 1984, une première pour le sport bisontin. Finalistes de la Coupe de France et enfin Championnes de France en 1988, plusieurs joueuses intègrent aussi l’équipe de France (parmi elles Florence Sauval, Marielle et Annick Demouge).

En 1992, Jacques Mariot reprend l’équipe en main et obtient la séparation du club en deux entités « féminine » (ESBF) et « masculine » (ESBM). C’est le début d’une nouvelle et longue épopée pour le club, alors entraîné par Christophe Maréchal et Joëlle Demouge. L’ESBF décroche 3 nouveaux titres de Championnes de France (1998, 2001, 2003), 4 Coupes de France (2001, 2002, 2003, 2005), 2 Coupes de la Ligue (2003, 2004), une place dans le Top 8 européen (quart de finale de Ligue des Champions 1999, exploit resté unique pour un club français jusqu’en 2012) et enfin une victoire en Coupe d’Europe (Coupe des coupes 2003, parachevant ainsi un quadruplé historique cette année-là).

Cette victoire européenne de 2003 a laissé une trace profonde à Besançon, et c’est encore à ce jour la seule victoire d’un club de hand « féminin » français en Coupe d’Europe (en dehors de la Coupe Challenge, qui a une valeur nettement inférieure car les sept plus grandes nations européennes ne la disputent pas).

Outre les internationales Laetitia Pierrot, Lucile Mariot-Mairot, Alexandra Castioni et Stéphanie Fiossonangaye, les Ententistes Valérie Nicolas, Sandrine Mariot-Delerce, Véronique Pecqueux-Rolland, Raphaëlle Tervel, Sophie Herbrecht et Myriame Saïd-Mohamed deviennent même Championnes du Monde le 14 décembre 2003 avec l’équipe de France.

Après une période plus délicate, notamment une relégation en D2 en 2014, l’ESBF reprend sa place en D1 en 2015 dispute les plays-offs chaque année, en se classant successivement 6e, 4e puis 3e de LFH et en disputant à nouveau la Coupe d’Europe depuis 2017. Le club compte aujourd’hui plus de 100 matchs européens à son actif. En parallèle, l’équipe des moins de 18 ans enlèvent 6 titres de Championnes de France (1992, 2003, 2006, 2007, 2008 et 2009), faisant de l’ESBF le club le plus titré de l’Hexagone dans cette catégorie d’âge, grâce à une formation sans équivalence ailleurs et désormais intégrée dans un centre de formation labellisé.