Relever la tête, corriger les erreurs, retrouver la confiance, et repartir de l’avant. Après la lourde défaite subie pour sa première de la saison à domicile, face à Chambray, il était l’heure pour les Engagées d’aller défier des Parisiennes sur leurs terres, et en confiance depuis le début de saison. Les Bisontines se déplaçaient avec la ferme intention de retrouver le chemin de la victoire. Pour ce match, Pauline Robert et les siennes retrouvaient deux joueuses bien connues du Palais des Sports, puisque Roxanne Frank, partie cet été, et Lara Gonzalez, qui a rejoint les rangs de la capitale la saison dernière, figuraient sur la feuille de match.

Au début de la rencontre, Besançon retombait dans ses travers du match contre Chambray, paraissant à côté de son assiette. Paris débutait sur les chapeaux de roues, et sous l’impulsion des trois buts de Nocandy, prenait les devants dès les premières minutes de jeu. Pour ne pas laisser les locales filer, Mairot et Nosek, depuis la base arrière, s’illustraient face au but, tandis que dans la cage bisontine, le show Lerstad prenait place. Pour pallier les difficultés offensives de ses coéquipières, le dernier rempart bisontin multipliait les parades au cours de ce premier acte, si bien que Paris ne parvenait jamais à réellement décoller. Si Cissokho puis Flippes donnaient cinq longueurs d’avance aux Parisiennes à six minutes de la pause, les bonnes intentions défensives et les réalisations de Faure puis Zazaï ramenaient les Rouges à trois longueurs pour le retour au vestiaire (11-8).

Après la pause, les Bisontines affichaient un bien meilleur visage, notamment en défense. Les arrêts de Lerstard combinés aux buts de Robert permettaient aux Engagées de revenir progressivement dans la partie, même si des erreurs offensives persistaient et les empêchaient de reprendre la mène. Mais Paris butait alors sur le mur bisontin, et dans un match très défensif, au forceps, Besançon s’offrait le contrôle des débats. En démonstration, tantôt buteuse, tantôt passeuse décisive pour un kung-fu avec Dembele, Zazaï sortait toute sa panoplie offensive pour offrir trois buts d’avance aux siennes à sept minutes du terme. Sonnées, et sûrement piquées dans leur fierté, Paris réagissait alors avec vigueur, Lassource puis Nocandy à distance redonnaient la mène à leur équipe. Il fallait alors un dernier jet de 7M, pour comportement antisportif, pour offrir une balle d’égalisation aux Engagées. Et qui d’autre que Zazaï, insolente de réussite (7 buts marqués), pour marquer d’un joli chabala, et offrir les deux points du nul à son équipe ?

Au bout du suspens, et après être passées par toutes les émotions, les Bisontines décrochent ainsi un match nul positif face à une équipe parisienne en grande forme en ce début de saison. Après la déconvenue chambraysienne, Pauline Robert et les siennes auront su réagir, et rassurer leurs fidèles supporters, dont les coeurs auront du subir des soubresauts à travers leurs écrans. Même si des réglages resteront à faire avant la réception de Mérignac, samedi prochain, les Rouges auront su reprendre de la confiance aux prémices de cette saison qui s’annonce des plus disputées. Et nul doute que l’ensemble du collectif aura à coeur de décrocher un premier succès à domicile devant leurs supporters et retrouver le goût de la victoire !

ESBF / Mérignac : Samedi 24 Sept. à 20h00. Billetterie en ligne : https://bit.ly/3LngS07

Photo : @Loic Beauvin