Ce dimanche après-midi, l’ESBF poursuivait sa belle aventure des play-offs, avec la réception de Nantes à domicile dans le cadre de la troisième journée. En pleine confiance après leurs victoires face à Brest et à Paris 92, les Engagées affrontaient des Nantaises pour qui le rebond était obligatoire, quelques jours après leur défaite face à Chambray. Dans ce match à nouveau capital, Raphaëlle Tervel devait composer sans Lucie Granier et Lara Gonzalez… et décidait alors de se positionner sur la feuille de match !

Dans les premières minutes, Besançon prenait le jeu à son compte en s’appuyant sur Aïssatou Kouyaté, auteure de trois buts dans les huit premières minutes. Les bonnes intentions défensives des Rouges permettaient à Sakura Hauge de réaliser ses premiers arrêts de la rencontre, et les Bisontines creusaient alors un premier écart au score. A l’issue du premier quart d’heure, trois longueurs séparaient les deux équipes suite aux deux réalisations d’Aneta Labuda, seule ailière droite disponible ce dimanche mais en grande forme (8-5).

Mais Nantes était loin de s’avouer vaincue. En réponse à Hauge, Placzek répondait parfaitement dans ses buts et réalisait quatre arrêts consécutifs en trois petites minutes (9 arrêts de chaque côté en première mi-temps). Par l’intermédiaire de Maubon puis Kpodar, Nantes revenait petit à petit au score, et mettait la pression sur les Engagées, qui restaient bien solides défensivement. Plus en difficulté face au but, les Rouges perdaient de leur avance dans les dernières minutes de ce premier acte, et les deux équipes se séparaient avec une petite longueur d’écart au terme du premier quart d’heure (11-10).

À l’instar des rencontres précédentes, tout restait alors à faire lors du second acte, entre deux équipes bien décidées à jouer la gagne ce dimanche après-midi. Malgré leur solidarité remarquable et constante tout au long du match, les Bisontines bafouaient un peu leur handball et les imprécisions offensives permettaient aux Nantaises de prendre les devants lors du premier quart d’heure de ce second acte grâce à Dancette et Sylla. À 15 minutes du terme, les visiteuses menaient au score avec deux longueurs d’avance, sans que les dés ne soient jetés (15-17).

Raphaëlle Tervel et les siennes profitaient alors d’un temps mort pour afficher à nouveau leur solidarité et leur soif de victoire. Revigorées, et menées par le duo Kouyaté-Valentini, elles infligeaient alors un cinglant 4-0 aux Nantaises pour reprendre les devants. Dans les dernières minutes de ce match de haut niveau, Labuda et Frécon répondaient aux tentatives de retour au score de De Paula, et se dirigeaient tout droit vers une nouvelle victoire de prestige. Pour conclure leur match, Labuda marquait alors son cinquième but avant que Hauge arrête son quatorzième tir de la soirée, et les Engagées s’imposaient avec trois longueurs d’avance (24-21).

Très en forme ces derniers temps, en réussite en défense et faisant preuve d’une solidarité remarquable, les Engagées frappent à nouveau fort ce dimanche soir, et envoient un signal direct à leurs adversaires. Malgré les absences et les blessures, l’ESBF engrange sa troisième victoire en autant de matchs de play-offs, lui permettant de consolider sa place sur le podium, et croire de plus en plus fort à l’Europe.