Ce dimanche, l’ESBF disputait son dernier match de la phase régulière de Ligue Butagaz Energie. Une semaine après la défaite en huitièmes de finale de Coupe de France, les Engagées affrontaient à nouveau Chambray, dans le cadre de la huitième journée de championnat, qui avait été reportée il y a quelques mois en raison de cas de Covid. Avant de se projeter vers les play-offs, il était important pour les Bisontines de marquer de nouveaux points qui pouvaient s’annoncer précieux pour la suite de la saison.

En début de rencontre, les Chambraysiennes prenaient le jeu à leur compte, en profitant des difficultés offensives des Rouges. Efficaces face au but, les visiteuses faisaient la course en tête en creusant un léger écart au score après une dizaine de minutes de jeu. C’est alors que les Bisontines se mettaient en ordre de bataille défensivement, et grâce à de bons enchainements récupération – montée de balle, elles basculaient en tête à l’issue du premier quart d’heure.

Chambray sonnait la révolte, et ne laissait plus rien passer aux Engagées. Davantage en place offensivement et en réussite en attaque, elles infligeaient alors aux locales un cinglant 6-0. Le duo STOILJKOVIC / RODRIGUEZ faisait souffrir la défense bisontine, qui s’en remettait à MAIROT et VALENTINI pour garder la tête hors de l’eau. À l’issue du premier acte, les visiteuses gardaient largement les devants, et regagnaient les vestiaires avec cinq buts d’avance (15-20).

Pour combler cet écart, et combler le nombre conséquent de buts encaissés, les Engagées démarraient le deuxième acte sur les chapeaux de roues. Un rapide 4-0 infligé en début de période les rapprochait à deux petites longueurs, et leur redonnait tout l’espoir dont elles avaient besoin. Mais c’est alors qu’une joueuse décidait de sortir du lot, et de déprimer les Rouges et Blanches. Ana Paula RODRIGUEZ, omniprésente en attaque, contrant toutes les tentatives de défense bisontine, détruisait tout sur son passage et offrait à nouveau cinq buts aux Chambraysiennes à l’entame du dernier quart d’heure.

Bien qu’en fâcheuse posture, les Bisontines n’avaient pourtant pas décidé de baisser les armes. La défense en double stricte mise en place par Raphaëlle TERVEL perturbait les offensives des visiteuses, et le jeu rapide proposé par les Rouges les ramenait à une petite unité. Mais les échecs au tir et autres maladresses, à l’image de deux contre-attaques ratées en l’espace d’une minute, ne permettront pas aux Engagées de poursuivre leur retour au score, et de croire à la victoire.

À l’issue d’un match frustrant, l’ESBF s’incline finalement 27-31, et chute pour la première fois à domicile cette saison. Cette rencontre marque alors la fin d’un long marathon pour les Engagées, qui peuvent désormais tourner la tête vers les play-offs, et la course à l’Europe…