Ça y est, hier soir, vers 19 heures 30, l’ESBF a clôturé son année 2020, au terme d’un dernier duel face à Bourg de Péage. Une année 2020 qui restera à coup sûr dans les mémoires de tous les suiveurs du club, tant elle aura été marquée par différentes péripéties, évidement liées à la crise sanitaire.

Pour son deuxième match à domicile de la saison, les Engagées recevaient donc les Abeilles de Bourg de Péage, ce samedi à 18 heures, dans un Palais des Sports tristement vide, et où les supporters ont bien manqué. La situation des Drômoises, sur ce début de saison, ressemble en plusieurs points à celle des Bisontines : 3 victoires, 3 matchs reportés, une bonne partie de l’effectif touchée par le Covid, et en conséquence, un rythme qui est aussi à retrouver.

Le début de partie sera marqué par ce manque de rythme pour les deux équipes. Dans des débats équilibrés rythmés par des imprécisions offensives et des bonnes défenses, le score ne parvenait pas à évoluer dans le premier quart d’heure, si bien que 9 petits buts étaient inscrits après 15 minutes de jeu. C’est à ce moment qu’Aïssatou Kouyaté et Line Uno décidèrent de sonner la fin de la récréation. L’internationale française, impressionnante ce samedi soir et pourtant incertaine avant la rencontre, et la Demi-centre danoise, elle aussi très en vue, inscriront 10 des 12 buts bisontins lors du deuxième quart d’heure. La vague rouge était trop forte pour les Péageoises, qui, entre les tirs hors cadre et les mauvaises passes, ne parvenaient plus à suivre les Bisontines au tableau d’affichage. Les deux temps morts posés par Camille Comte n’y changeront rien, et les Engagées quittent le terrain avec 6 longueurs d’avance sur les Abeilles à la pause (17-11 MT).

On aurait alors pu se dire que le match était plié et la victoire était assurée. Nous aurions fait une grosse erreur, et nous savons tous qu’il faut se méfier, jusqu’à la dernière seconde, de cette équipe et de ses capacités. En début de deuxième acte, les Bisontines parvenaient à maintenir leur écart, dans une première partie où les 7M étaient de sortie côté Péageois, et où Kouyaté, encore elle, marquait encore par trois fois (huit buts au total sur la rencontre). Mais ce quart d’heure voyait surtout les pertes de balles et les erreurs offensives se multiplier, et ne donnait plus aux Bisontines l’impression de maîtrise trouvée en première mi-temps. Ainsi, si à l’entame du dernier quart d’heure, les Rouges comptaient toujours 5 buts d’avance (25-20), l’ambiance n’était toujours pas à la fête pour les rares personnes présentes au Palais des sports, et, on l’imagine, pour ceux qui nous suivaient derrière leurs écrans.

Les Péageoises décidaient alors de jeter toutes leurs cartes dans la bataille, et revenaient progressivement au score lors de ces 12 dernières minutes, notamment grâce à Candice Maurin depuis son aile gauche. L’ESBF s’en remettra à une parade de Sakura Hauge et à une perte de balle Péageoise sur montée de balle pour assurer sa victoire, acquise tôt dans la rencontre, sans jamais vraiment être en capacité de tuer les débats. Le buzzer venait sceller la victoire bisontine sur le score de 28 à 26, qui permet aux Engagées de compter deux points supplémentaires au classement, mais qui clôture surtout une année 2020 qui ne ressemble à aucune autre. Vivement 2021 et vivement toutes les prochaines victoires !

Allez les rouges, allez les Engagées !

Merci à tous, pour votre soutien de près ou de loin.

Crédit photo : Sosuite – Yoan Jeudy