Ce week-end, la Ligue Butagaz Energie s’offrait un week-end de repos, et les Engagées pouvaient donc profiter de quelques jours plus tranquilles, suite à la rencontre de ce mercredi face à Metz. Pendant ce temps, nous avons pris la direction de l’Alsace, pour rendre une petite visite à notre équipe réserve, qui affrontait l’ASPTT Strasbourg ce samedi soir dans le cadre de la 15eme journée de Nationale 1. L’occasion pour nos jeunes joueuses de poursuivre leur série de 4 victoires consécutives, dont la prestigieuse face à Metz le 8 février.

Depuis le début de saison, l’effectif de Sébastien Mizoule n’aura pas été épargné par les blessures. On notait ainsi, ce samedi, les absences de Léa Pobelle, Élodie Lambert, Mathilde Roy, Ema Cordier ou encore Julie Vernerey, pour des raisons médicales plus ou moins importantes. Toutefois, le technicien bisontin pouvait compter sur le renfort d’Aïssatou Kouyaté et de Karichma Ekoh, qui étaient en recherche de rythme suite à leur non-sélection mercredi. Clarisse Mairot et Juliette Faure étaient également du voyage dans la capitale alsacienne.

Et dès le début de la rencontre, ces deux joueuses parvenaient à trouver les solutions dans une défense strasbourgeoise en difficulté, en inscrivant, à elles deux, 7 buts en l’espace de 15 minutes. En y ajoutant les buts de Clarisse Mairot et Léa Cuenot, le score s’affichait à 4-9 au quart d’heure de jeu, et on pensait alors se diriger vers une victoire aisée côté bisontin. Pendant le deuxième quart d’heure, les deux équipes nous offraient un mélange de défenses approximatives, d’attaques inefficaces et de transmissions imprécises, et Strasbourg profitait de ce faux rythme pour grappiller peu à peu ses 5 buts de retard.

La mi-temps sonnait alors comme le moment parfait pour Coach Mizoule de remettre les choses en ordre. Au vu du premier quart d’heure, la supériorité bisontine ne devait souffrir d’aucune discussion, mais le score ne le permettait pas encore. Après 3 minutes encore imprécises, les jeunes Bisontines, emmenées par Clarisse Mairot et Marie Louis, sonnaient la fin de la récréation en appuyant sérieusement sur l’accélérateur. La défense efficace et solidaire leur permettait d’enchaîner rapidement sur le plan offensif, et en l’espace de 4 minutes, les Rouges s’offraient un matelas de six longueurs d’avance.

Dès lors, elles ne seront plus inquiétées par les locales, bien trop en difficulté offensivement, et le score s’envolera jusqu’à atteindre un écart de 13 buts en fin de rencontre. Comme on le disait, tout va bien pour la N1, qui enchaîne ici un cinquième succès consécutif. On peut aussi y ajouter la défaite de Yutz à Dijon, qui envoie l’ESBF à la deuxième place de ce championnat, ex-æquo avec Yutz et l’Entente Noisy / Gagny. La réception de Dijon, ce samedi à 20h30 au Palais des Sports, pourra faire partie des temps forts de cette saison, entre deux équipes en grande forme actuellement, et qui se battent désormais pour les premières positions. Vous l’aurez donc compris, Sébastien Mizoule, Vincent Desaintloup et toutes leurs joueuses compteront sur votre soutien pour remporter ce derby, et continuer la marche en avant…