Il y a quelques semaines, lorsque le tirage des huitième de finale de la Coupe de France, les plus fins observateurs de notre championnat ont pu s’amuser du calendrier que nous offrait ce tirage : en deux semaines, les Bisontines étaient amenées à se déplacer deux fois en terres bourguignonnes, pour deux derbys de haute volée. Une première fois le 7 février, dans le cadre du championnat, et ce vendredi, donc, pour l’entrée dans la Coupe de France.

Après un premier acte remporté il y a deux semaines, au terme d’un match âpre mais bien négocié par les Bisontines, c’est une toute autre rencontre qui attend les joueuses de Raphaëlle Tervel ce vendredi. Les Dijonnaises, au grand complet, auront à cœur de remporter ce troisième épisode, et de poursuivre l’aventure en Coupe, et de prendre une revanche suite au match de Ligue Butagaz Energie, où elles avaient su mettre en difficulté les Engagées pendant une bonne partie de la rencontre.

Ce vendredi, encore plus qu’en championnat, il faudra se méfier de la bonne forme de Léna Le Borgne, qui avait pris plaisir à écœurer les offensives bisontines dans les 20 premières minutes, mais aussi du duo Kpodar / Lathoud, auteur de 11 buts lors il y a 15 jours, et véritable force offensive dijonnaise. En face, nul doute que Sakura Hauge voudra répéter sa performance XXL, et fermer à nouveau la boutique. Le possible retour d’Alizée Frécon et la présence de toutes les joueuses de la base arrière (hormis Alice Lévêque, toujours indisponible) continuent de donner à ce derby un caractère très indécis.

Peut être alors faudra-t-il regarder du côté des tribunes pour trouver le facteur clé. A la chaude ambiance dijonnaise, portée par un public nombreux s’opposera une bonne centaine de supporters bisontins, qui feront le déplacement ce vendredi, menés par notre fidèle groupe des Red Panthers. Ce supplément d’âme, ce rôle de “huitième joueuse” aura certainement son importance lorsqu’il faudra aller puiser dans les plus profondes ressources, afin de se défaire d’un adversaire qui vendra très chère sa peau.

Ainsi, ce vendredi matin, bien malin serait celui qui pronostiquerait avec certitude le nom du vainqueur de ce troisième (et dernier ?) derby de la saison. Il faudra donc faire bloc derrière notre équipe, et à Dijon ou à Besançon – pour ceux qui ne pourraient nous rejoindre – leur envoyer tout notre soutien. Puisqu’il paraît qu’ensemble, on ne peut qu’être plus fort…

JDA Dijon / ESBF, le vendredi 21 février à 20 heures au Palais des Sports Jean Michel Geoffroy.